Qu’est-ce que le BAPAAT ?

Joaquim PestreDossiers2 Commentaires

Peu importe le jeu, les enfants ont toujours besoin d'un animateur!

Le BAPAAT (Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien de la Jeunesse et des Sports), pour ceux qui ne le savent pas encore, a la particularité d’être commun au secteur socioculturel et sportif. Comme le dit Gérard Pestre, directeur de Trans-Faire : « c’est la première étape fondamentale vers la professionnalisation ».

Philippe Carpentier, coordonnateur de l’action depuis son ouverture et Lalia Soumaré, chargée de formation BAPAAT depuis 2012, partagent leurs visions sur le diplôme. Ils livrent quelques conseils pour s’inscrire et commencer sa formation dans les meilleures conditions.

1. Qu’est-ce que le BAPAAT?

Lalia Soumaré : « Le BAPAAT représente le 1er niveau de diplôme dans les métiers de l’animation et équivaut à un diplôme BEP/CAP. Il est nécessaire de rappeler que le diplôme ne conduit pas à un métier d’éducateur, mais d’assistant-animateur.
Il permet d’être salarié dans des centres d’accueil de loisirs, des associations sportives ou jeunesse, des centres sociaux, des organismes de vacances ou de tourisme. »

Philippe Carpentier : « Le stagiaire en formation intervient donc sur les supports techniques et, à la fin de sa formation, se voit certifié dans certains supports (jeux de société, jeux sportifs collectifs, théâtre, activités manuelles…). Il devient donc technicien d’activité qu’il aura choisi.
A Trans-Faire, nous proposons uniquement le BAPAAT Option « Loisirs du Jeune et de l’Enfant » qui prépare à encadrer un public jeune dans un lieu d’accueil, en sortie, en séjour ainsi que de proposer des activités ludiques développant leurs goûts, leurs aptitudes manuelles et intellectuelles… ».

2. BAPAAT ? BAFA ? Lequel choisir ?

P.C. : « Certains hésitent, à tort, entre ces deux formations, qui comportent des similarités, et se privent de l’une quand ils font l’autre. La conjoncture actuelle fait qu’en réalité, le plus intelligent est de combiner l’obtention des deux diplômes. D’expérience, cela représentera sans aucun doute une réelle plus-value sur le marché de l’emploi et rassurera votre potentiel futur-employeur! »

L.S. : »A titre d’exemple, nous avons constaté que les animateurs travaillant pour la mairie de Paris et réalisant leur BAPAAT étaient en grande majorité détenteurs d’un BAFA. Nous conseillons aux personnes inexpérimentées d’effectuer dans un premier temps un BAFA. Il permettra d’avoir un premier contact avec des jeunes, l’obtention d’un diplôme d’animateur, renforcer leur projet professionnel et avoir un aperçu des prérequis pour effectuer le métier d’animateur ».

BAFA
Vous trouverez de plus amples informations sur le BAFA sur le site du Ministère.
3. Un mot sur l’alternance ?

L.S. : « Comme 95% des formations proposées chez Trans-Faire, le BAPAAT s’effectue en alternance. Le stagiaire jonglera donc entre la partie théorique avec l’organisme et la partie pratique avec sa structure d’alternance (son employeur). Ce rythme, qui impose une certaine rigueur et une organisation personnelle, est souvent dur à trouver chez nos stagiaires, surtout pendant les premiers mois de formation… »

P.C. : « Souvent, les stagiaires ont du mal à considérer la formation comme un tout et peuvent avoir du mal à faire le lien entre la partie théorique et leurs expériences en structures, qui différent les unes des autres. Nous tentons de leur expliquer qu’il est important de faire la part des choses et s’enrichir à la fois en structure et lors des temps de formation. Ce n’est pas le plus simple! »

Un beau groupe de BAPAAT

Un beau groupe BAPAAT de la promo 2012, durant un temps d’activités manuelles

4. Dois-je trouver un employeur ?

L.S. : « La réponse est « oui » ! Avoir un employeur est impératif car c’est lui qui prendra en charge les frais de formation. Environ 90% des stagiaires BAPAAT, une fois leur employeur trouvé, se verront proposer un statut d’apprenti.
Il est important de préciser que l’employeur doit être identifié avant la date de début de formation même s’il est possible de postuler à TF pendant la période de recherche.
Lors des entretiens et des réunions avec TF, nous donnons généralement des conseils pour aider à trouver des pistes et démarcher les structures que le jeune ne connaît pas forcément ».

P.C. : « Pour compléter les propos de Lalia, je considère souvent que la recherche d’un employeur, le dépôt d’un dossier et effectuer l’entretien individuel constituent un premier pallier extrêmement important ! »

Contrat d'apprentissage
Pour plus de détails sur le contrat d’apprentissage, rendez-vous sur le site de l’ARFA ici.
5. L’après-BAPAAT ?

P.C. : « Les jeunes diplômés continuent généralement dans leur structure d’alternance sous une autre forme de contrat (CDD, CDI…) et peuvent avoir la possibilité, via leur employeur, de continuer de se former sur d’autres cursus (Niveau IV), plus spécialisés. »

L.S. « Certains de nos stagiaires ont aussi effectué les concours en mairie pour devenir animateur/fonctionnaire ou travailler en tant qu’animateur/expert. »

Pour expliciter le tout, rien de vaut le témoignage d’un ancien étudiant, Moussa SYLLA, stagiaire BAPAAT chez Trans-Faire en 2012/2013 :


Moussa Sylla dans ses locaux

Moussa Sylla, en selfie dans ses locaux

 « Avant d’effectuer le BAPAAT j’étais salarié à mi-temps en CDD dans une structure associative,  dans lequel je m’occupais de l’animation des 6/11ans. J’ai voulu effectuer le BAPAAT chez Trans-Faire pour obtenir un diplôme plus spécifique dans l’animation et l’accompagnement du public, le tout dans le cadre de l’alternance.
Depuis la fin de ma formation, qui m’a beaucoup apporté, j’ai été pris en CDI dans ma structure, en contrat d’avenir. Je m’occupe toujours des jeunes et suis chargé de projet autour de l’animation. Je souhaite par la suite passer un BP JEPS APT. »


6. Comment s’inscrire au BAPAAT?

L.S. : »Voici les 4 étapes à suivre pour s’inscrire au BAPAAT chez Trans-Faire :

  1. Nous contacter et connaitre les dates et les modalités
  2. Déposer un dossier pour les prendre en charge et connaitre les candidats (on leur explique la formation)
  3. Assister à une réunion d’information pour mieux connaitre la formation
  4. Entretien avec le coordonnateur de la formation après l’envoi du dossier pour vérifier s’il est en adéquation avec son projet ».

Et pour terminer en beauté, voici Philippe en pleine animation avec un groupe:

Le BAPAAT, enseigné chez Trans-Faire depuis 1993
Le BAPAAT représente le premier niveau de qualification pour l’animation et l’encadrement des activités sportives et socioculturelles.

Pour plus d’informations sur le BAPAAT, n’hésitez pas à appeler Lalia Soumaré au 01.45.23.83.87 du lundi au vendredi de 09h à 17h. Visitez notre présentation complète en cliquant ici.

Joaquim PestreQu’est-ce que le BAPAAT ?

2 Comments on “Qu’est-ce que le BAPAAT ?”

  1. baroudel

    je voudrais faire une formation pour passer le bapaat afin de faire de l animation dans une maison de retraite

    Caroll Baroudel
    tel : 0666543720

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *