Interview : un éducateur sportif de la Fondation PSG en formation DEJEPS ASEC

Joaquim PestrePortraits1 Commentaire

Une journée de formation avec les enfants à Velizy (78)

On oublie souvent d’en parler, mais l‘ambition du Paris-Saint-Germain et de ses nouveaux dirigeants Qataris ne repose pas seulement sur les résultats sportifs de leurs équipes.

Le rachat du club en 2011 a permis le développement spectaculaire de la Fondation PSG. Cette structure, créée en 2000, a pour objectif premier l’insertion sociale des jeunes du bassin parisien à travers différents programmes et activités, sportives et culturelles (stages, organisation de tournois inter quartiers…).
Fière de ses nouvelles ambitions, la fondation mise notamment sur une équipe d’animateurs et d’animateurs et d’éducateurs sportifs compétents et se positionne aujourd’hui comme un acteur majeur du bassin parisien en terme de promotion de la diversité, de l’insertion professionnelle et d’égalité des chances.

L’un des éducateurs sportif est actuellement formé dans les locaux de notre centre de formation : Guerric HENNOUCHE. Après avoir effectué un BPJEPS Activités Physiques pour Tous et Activités Sports Collectifs, finalise sa formation en DEJEPS ASEC

Il nous a accordé un entretien que vous retrouvez ci-dessous…

Les enfants en pleine animation Football au pied de la Tour Eiffel

Les enfants en pleine animation Football, au pied de la Tour Eiffel

Bonjour Guerric, depuis combien de temps travaillez-vous à la fondation PSG et comment s’est fait le premier contact?

Guerric Hennouche : Cela va bientôt faire 4 ans que j’y travaille. J’y suis arrivé de façon un peu « chanceuse » lors de mon entrée en préformation Passerelle qui m’a permis l’accés à la formation BPJEPS APT/ASC avec Trans-Faire. Lors des premiers jours, j’ai fait la rencontre d’un stagiaire, Adel (cf Adel BELLILI), qui travaillait à la fondation PSG et qui m’a dit que la structure, en développement, offrait des possibilités de recrutement. Vu que je n’avais pas de structure, j’ai envoyé un CV et une lettre de motivation, qui m’ont permis d’obtenir un entretien, une période d’essai, et un premier contrat d’apprentissage.

Quel poste avez-vous occupé lors de votre arrivée à la fondation PSG?

GH : J’ai démarré mon contrat en tant qu’éducateur sportif puis j’ai été directement mis à disposition de deux écoles, l’école des Épinettes (17ème) et l’école privé Dupanloup à Boulogne-Billancourt (92). Dans ces deux établissements, je m’occupais de mettre en place des cycles d’activités sportives auprès d’enfants de 8 à 12 ans.

« L’équipe grandit mais nous restons proches, soudés et unis… »Guerric Hennouche

Pouvez-vous nous décrire votre poste actuel, que vous effectuez en alternance avec le DEJEPS spécialité Animation Socio-éducative ou Culturelle?

GH : J’occupe à l’heure actuelle le poste de Coordonnateur et Chargé de projet. Petit à petit mes responsabilités ont progressivement évolué et suite au départ d’un responsable de secteur, l’organigramme a été réorganisé.

3 postes de coordinateurs ont été créés : un coordinateur « club filleul« , une coordinatrice chargée du développement du programme féminin et enfin, le poste que j’occupe, lié à l’organisation de séjours de vacances et de journées pour les enfants issus, principalement, des quartiers.

Au niveau du rythme de l’alternance, vous arrivez à tenir le rythme?

GH : Le rythme est soutenable, j’alterne une semaine en structure et 4 jours dans les locaux de Trans-Faire.
Au niveau de la charge de travail, je tiens le coup, même si emmagasiner des informations pendant 4 jours et arriver le vendredi en structure est parfois un peu étrange!

Quel a été le thème de votre projet lors de votre année en DEJEPS?

GH : Je me suis centré sur le « développement des actions de la fondation PSG envers les personnes porteuses d’un handicap » et j’ai monté un programme de formation sur cette thématique. Je présente d’ailleurs ce dossier très prochainement, le 12 janvier 2015 pour les certifications!
Place your content here

Revenons à vos missions, sur quels types de projets travaillez vous en ce moment?

GH : En ce moment, je travaille exclusivement sur le projet que je mets en place dans le cadre du DEJEPS, qui est opérationnel et prévu sur du long terme. C’est un projet transversal dans lequel nous formons des éducateurs sur la thématique du handicap et organisons des activités sportives diverses.

Par exemple, nous avons mis en place des cycles d’activité Bumball auprès de public porteurs d’un handicap. Pour le reste des actions, ce sont plutôt des animations ponctuelles, dotées d’échéances précises, que nous organisons pendant un temps donné (allant d’une journée à 2 semaines).

Et votre futur proche, vous le voyez ou?

GH : C’est une bonne question… Difficile d’y répondre à l’heure actuelle car mon contrat se termine en mars. Une chose est sur : mon responsable souhaiterait que je reste pour mener à bien les différents projets lancés…

IMG_1020jpg

Les enfants se préparent en début de matinée pendant que les éducateurs installent le matériel

Autre sujet, l’avant/après Qatari, comment s’est-il organisé en interne? Notez-vous des changements majeurs?

GH : Un gros changement a eu lieu au niveau de la communication, ou l’équipe s’est étoffée, ce qui contribue à une meilleure diffusion de nos campagnes, de nos messages et de nos valeurs.

L’investissement du Président (cf : Nasser Al Khelaifi) se fait aussi sentir, car il s’est fixé la règle de venir en personne sur un évènement que nous organisons par mois. Le 27 janvier par exemple, un diner de gala sera organisé pour fêter les 15 ans d’existence de la fondation. Lors de ce diner, une vente aux enchères aura lieu afin de récolter des fonds.

La dernière évolution majeure est la création d’un poste spécialisé sur les fonds de dotations. Avant  2014, il était impossible de recevoir des dons de particuliers, de mécènes, ce qui est possible à l’heure actuelle, d’où l’organisation d’une vente aux enchères

Savez-vous à quoi servira l’argent récolté lors de cette vente aux enchères?

GH : Cet argent est destiné à financer un projet nommé lécole rouge & bleu. C’est un projet innovant directement lié à la réforme des rythmes scolaires. Il consistera à accueillir des enfants d’école élémentaire, chaque soir après l’école. Cet encadrement se fera notamment dans un espace composé d’un terrain sportif et d’un bâtiment dédié à la découverte ludo-éducative, dans le 19ème arrondissement (Laumière/Ourcq).

Le terrain qui servira d'accueil au projet rouge & bleu

Voici le terrain qui servira d’accueil au projet rouge & bleu

Pour finir, vous sentez-vous concernés par les autres projets qui fleurissent au sein de la fondation?

GH : Oui, nous grandissons mais nous restons proche, soudés et unis en interne. Par rapport aux différents projets, notamment celui de l’école rouge & bleu, j’ai été consulté par mon responsable qui a sollicité mon avis et mon regard sur ce projet. J’espère donc pouvoir apporter ma pierre à l’édifice dans un futur proche !


Pour rappel, et selon le site officiel du PSG, le Paris Saint-Germain, seul club de 1ère division en Ile de France, a souhaité en 2000 s’engager sur le terrain de l’action sociale. Conscient de la place que le sport occupe dans la société et le Paris Saint-Germain lui même auprès des jeunes de sa région, le Club de la Capitale a décidé de créer une Fondation.

Le plan d’action de la fondation s’articule autour de trois axes majeurs :

  • Favoriser l’insertion sociale et professionnelle de jeunes en grande difficulté d’emploi
  • Organiser des animations éducatives et sportives pour les enfants des quartiers sensibles et en particulier pour ceux qui ne partent pas en vacances
  • Donner un peu de joie à des enfants placés et à des enfants malades.

Article rédigé par Joaquim Pestre, avec l’aide d’Ezriel TAIEB


Partagez cet article!

 

Joaquim PestreInterview : un éducateur sportif de la Fondation PSG en formation DEJEPS ASEC

One Comment on ““Interview : un éducateur sportif de la Fondation PSG en formation DEJEPS ASEC”

  1. Nadia

    Bonjour Gerric,

    Ayant vu ton parcours sur le site « trans-faire », je me permets de te solliciter car j’ai similairement le même projet, et la future même formation.

    Je souhaiterais intégrer la Fondation PSG afin d’y développer mon projet, mais sur la section féminine.

    Je dois me tourner vers qu’elle personne au sein de la Fondation PSG ?

    Merci par avance de ton aide, précieuse.

    Mme Nadia Boutouba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *