Le processus de recrutement d’un apprenti

Sylvain CAPO-CHICHI> Divers, FormationLaisser un commentaire

Vous souhaitez recruter un apprenti dans votre structure mais vous avez encore des questions : Comment procède-t-on pour recruter un alternant ? Quels seront les coûts de celui-ci ? Ou encore de quels financements pouvez-vous bénéficier ? L’équipe RH de Trans-Faire vous répond et vous propose un accompagnement dans vos démarches de financement.

Le processus de recrutement d’un apprenti

Depuis maintenant deux ans, Nous avons mis en place un accompagnement et un suivi pour le recrutement de candidats selon les demandes et besoins des employeurs.

Les formations concernées sont le CPJEPS, BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS, et DESJEPS. Si vous souhaitez recruter un apprenti la procédure est simple : nous vous invitons dans un premier temps prendre contact avec notre service administratif pour découvrir en détail les caractéristiques du contrat (estimation budgétaire et de la rémunération de l’apprenti) et identifier vos besoins précis en terme de profil.

Puis dans un deuxième temps, nous consultons l’ensemble des candidatures que nous avons pour vous présenter celles qui paraissent susceptibles de vous intéresser. Cela permet aux employeurs une première sélection ce qui génère un gain de temps énorme. C’est un service très apprécié de nos entreprises partenaires.

Comment fonctionne la rémunération de l’apprenti ?

Les critères qui déterminent la rémunération sont ;

  • L’âge de l’apprenti
  • Le diplôme visé par l’apprenti
  • Le statut de l’employeur

La rémunération varie selon le statut de l’employeur (privé ou public)

récapitulatif de gratification

Quelles aides pouvez-vous obtenir pour le financement d’un apprenti ?

Différents dispositifs existent pour aider les entreprises à financer un apprenti et sa formation :

Beaucoup de choses ont changé suite à la réforme de la Formation professionnelle du 5 septembre 2018.

Auparavant c’était la Région qui était chargé de l’apprentissage, aujourd’hui ce sont les OPCO qui gèrent ces fonds, et ce sont les branches professionnelles qui décident du taux de rémunération en fonction des métiers, diplômes…

Depuis le 1er Janvier 2019, l’Etat verse une aide unique pour les employeurs du secteur privé. Elle propose des montants fixés selon le nombre d’années d’apprentissage

  • Jusqu’a 4 125€ pour la première année
  • Jusqu’a 2 000€ pour la deuxième année
  • Jusqu’a 1 200€ pour la troisième année
  • Jusqu’a 1 200€ pour la quatrième année (si elle à été prévue dans le contrat d’apprentissage)
Prenez connaissances des aides disponible

Cette aide est directement reversée aux employeurs du secteur privé (entreprise, club, association etc…). Elle est versée une fois que le contrat d’apprentissage à été validé par le CFA et enregistré auprès de la région (l’employeur n’a donc pas de démarche à effectuer).

L’aide unique accessible depuis le début de l’année remplace des dispositifs déjà mis en place tel que :

  • L’aide TPE jeunes apprentis
  • La prime régionale à l’apprentissage pour les TPE
  • Le crédit d’impôt apprentissage
  • l’aide régionale au recrutement d’un apprenti supplémentaire

Cette aide est soumise à certaines conditions, la structure privé doit compter moins de 250 salariés, et recruter des apprentis préparant une formation diplômante ou un titre à finalité professionnelle inférieur ou équivalent au bac.

Si vous souhaitez recruter recruter un animateur, un coach, un responsable ou directeur de structure ou bien obtenir un cout détaillé pour le recrutement d’un apprenti, rendez vous sur notre site dans la rubrique « Employeurs/Prescripteurs »

Sylvain CAPO-CHICHILe processus de recrutement d’un apprenti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.